Fév 11

Regard sur soi et physique quantique

Poser un regard d’amour inconditionnel sur moi est une étape primordiale au bonheur.

Voici une des découvertes de la physique quantique:

La présence d’un observateur change le comportement de l’objet observé. Le principe d’incertitude d’Eisenberg en physique quantique révèle que l’objet change en même temps que notre perception de l’objet change.

 

Engelsflügel

 

Quel observateur de moi est-ce que je choisis d’être?

Un observateur de moi empli de jugement, de critique, qui ne me trouve pas assez beau, pas assez intelligent, trop vieux, pas assez sociable, trop timide, trop stressé, pas assez évolué, incapable de prendre son envol …

Ou un observateur qui voit toute ma grandeur, toute ma valeur ? Un être unique, un Maître, un ange?

 

 

J’ai le choix. Je suis libre de poser le regard que je veux sur moi et le monde.

Et mon regard va contribuer à changer l’objet que je regarde. Mon regard peut me faire changer et devenir ce que Je choisis d’être.

Personnellement, depuis que Je pose sur moi un regard bien plus aimant : me trouvant belle, intelligente, souple, mince, créative, libre, aimante, rayonnante, légère,…, Je le deviens de plus en plus, et sans avoir à faire des efforts et mettre en place des régimes et autres plans d’action.

Ce que Je suis change au fur et à mesure que ma perception de Moi change. C’est quantique!

Fév 09

Estime de soi et peur

La plupart des coachés qui viennent me voir doutent de leur valeur : manque d’estime de soi, de confiance en soi, d’affirmation, de légitimité,…

Pour pallier au manque d’amour d’eux-mêmes, ils mettent en place inconsciemment des stratégies qui finissent par les desservir.

Ils se donnent des obligations, s’infligent des règles et devoirs contraignants, se forcent à être ou faire ce qu’on attend d’eux ou ce qu’ils estiment nécessaire pour avoir une belle image d’eux.

Ils « travaillent » à briller à leur yeux et aux yeux de tous par leurs actes et leurs mots, plutôt qu’à laisser émerger leur Lumière. Ils remettent leurs rêves à plus tard.

 

singe 2

Il y a ceux qui se contraignent à agir et transformer ce qui les entoure.

Ceux qui se contraignent à servir ou être plus gentils.

Ceux qui estiment nécessaire d’avoir toujours plus de connaissances.

Ceux qui courent après un corps parfait.

Ceux qui font des efforts pour être des humains meilleurs.

 

  • Et je leur dis : « C’est merveilleux d’être gentil et serviable. Mais si vous le faites en manquant d’estime de vous, vous vous épuiserez à en devenir aigris ou transparents. Vous oublierez de vivre Votre légende personnelle »
  • « C’est merveilleux d’agir, de travailler si efficacement. Mais si vous le faites en bon soldat pensant obtenir approbation et récompense, vous êtes piégé dans une quête sans fin où l’action vous épuise car elle n’est plus au service de votre bonheur».
  • « C’est merveilleux d’accumuler tant de connaissances extérieures dans votre mental. Lesquelles vous servent vraiment? La Sagesse qui conduit au bonheur est disponible en vous sans effort si vous vous faites confiance »
  • « C’est merveilleux de soigner votre Corps et votre beauté. Mais si vous vivez dans l’insatisfaction de votre Corps d’aujourd’hui ou la peur continuelle de perdre vos atouts, vous êtes devenu l’esclave de votre image  »
  • « C’est merveilleux de faire du développement personnel, du coaching pour évoluer, mais si vous le faites pour être plus aimable parce que vous croyez ne pas l’être naturellement, cette quête finira par vous tuer. A force de vous sculpter, il ne restera plus rien de Vous ».

 

Comment s’estimer, s’aimer, au point d’oser se faire confiance en tout. Chemin peu fréquenté.

Nous avons peur et nous nous gendarmons parce que nous ne nous faisons pas confiance.

Nous ne nous faisons pas confiance car nous sommes convaincus d’être des humains imparfaits capables de choisir des « mauvais » chemins.

Tout humain qui croit cela restera dans la peur.

« Aime-toi et fais ce que Tu veux »

 

Fév 09

Rayonner

Imaginez un grand Maitre, Jésus, Bouddha, … face à vous et voyez son regard sur vous.

Un regard que vous taxeriez de lumineux. Si ces noms ne vous inspirent pas, pensez au regard d’un enfant ébloui par son père ou sa mère.

 

Minolta DSC

 

Ce n’est pas particulièrement parce qu’ILS sont merveilleux et remplis d’amour qu’ils vous regardent avec leurs yeux plein de lumière.

C’est parce que VOUS êtes merveilleux et uniques qu’ils sont éblouis et remplis d’amour.

Ils ont un soleil devant eux, VOUS.

Ils vous voient en vérité.

 

 

 

Nous nous sommes laissés convaincre que nous étions petits et imparfaits. Nous en avons pris le déguisement. Perdus dans le jugement de nous, des autres et de la société, nous avons perdu le sens de l’amour de soi et de notre unicité.

Amoureux de nous-même, nous n’agirons plus comme des automates qui poursuivent une route tracée dans laquelle aujourd’hui ressemble tellement à hier.

Nous n’agirons plus pour cacher ou compenser notre faiblesse ou bien pour parfaire un monde imparfait.

Amoureux de nous-même, nous serons assez libres pour agir pour le simple plaisir de l’expérience.

Pour goûter à notre pouvoir créateur en poursuivant nos rêves.

Il n’y a pas de liberté sans amour de soi.

Jan 25

Particules de lumière

 » La lumière est en moi. »

Voilà une croyance qui m’a toujours fait vibrer de contentement.

J’ai toujours aspiré à être une femme rayonnante !

 

Même mes soit disant « fragilités » et « défauts » font alors partie de la Lumière.

La Lumière n’est-elle pas un phénomène ondulatoire qui inclue en elle des espaces de non lumière ?

Mes soi-disant « fragilités » et « défauts » sont donc inclus dans la Lumière, composent la Lumière, sont la Lumière.

Si je les rejette, je perds une partie de qui Je suis.

Si je les rejette, il n’y a plus de Lumière.

deepavali

 

Lorsque je crois qu’en tout se trouve la Lumière, je développe un regard qui la recherche partout. D’aucuns diraient que je contemple le verre à moitié plein.

Je sors de mes compulsions à juger le monde, les autres et ce pauvre moi-même. Je m’amuse!

Pensez aux bébés qui s’illuminent et vous sourient parce qu’un instant ils ont vu la lumière autour d’eux et en vous.

 

 

Le bébé dans son innocence sans voiles et nuages, a reconnu la Lumière.

Il sourit aux anges. C’est-à-dire à moi, à nous.

« Au-dessus des nuages, le ciel est toujours bleu »

 

J’ai une amie qui voit spontanément la lumière en chacun.

Combien de personnes renfrognées a-t-elle retournées par son regard positif et son naturel enjoué.

Les humains contemplent leur reflet dans le miroir du monde et des autres.

 

Je ne peux pas détester le monde et les autres plus que je ne me déteste moi-même.

Lorsque je ne vois plus la lumière en l’autre et dans le monde, c’est qu’en miroir, je ne vois plus la lumière en moi.

Jan 08

Cendres d’une Vérité dépassée

 

Vouloir définir la Vérité, l’arrêter à des lois, des devoirs, des interdits, des formules, des certitudes, c’est vouloir arrêter le mouvement de la vie, le mouvement du temps, l’expansion de notre création.

On en peut capturer la Vérité comme on ne peut capturer la lune dans un saut d’eau et l’emporter ainsi figée..

J’ai un jour pensé : « Puisque je ne saurai jamais qui a raison et qui a tort, puisque la Vérité n’existe pas ou du moins est insaisissable, alors je vais simplement me laisser guider par les pensées qui me rendent heureuse. Désormais sera vrai ce qui me rend heureuse à l’instant T. »

Je me suis ouverte aux pensées et croyances qui me rendaient heureuses, tentant d’abandonner l’analyse de leur véracité. J’ai laissé filer le reste.

 

requins marteau

L’humaine en moi a continué à décréter bien souvent que j’avais raison, ou bien que j’avais tort, ou que les autres se trompaient ou savaient mieux que moi…, courant avec mon petit saut persuadée que j’avais capturée la Vérité.

Certains disaient qu’il fallait éduquer comme cela les enfants, ou se comporter socialement comme ceci, ou penser comme cela, ou travailler comme ceci !

Ils avaient décrété leur vérité et tant mieux si cela les rendait heureux…

J’ai accepté qu’ils pensent différemment sans pour autant acquiescer.

 

Je sais que demain mes pensées auront évoluées en même temps que j’aurai évolué.

Je surfe dans l’instant sur quelques croyances qui éclateront sur les rochers tandis que de nouvelles pensées se présenteront pour m’amuser avec elles.

Demain j’écrirais un autre article différent ô combien d’aujourd’hui. Demain ma création pourra prendre de toutes autres formes et couleurs. Selon mon inspiration.

Je préférais qu’on dise à ma mort « Certes ses pensées étaient incongrues, mais elle a été si heureuse« .

Déc 22

L’Eveil au Je

potier

 

Je suis un Vase en perpétuelle mutation sous les mains du potier.

Et le potier n’a d’autre visage que le mien.

Le potier de mon Je c’est moi-même.

Et je compte bien faire de mon Je un chef d’œuvre unique.

Je me suis réveillée.

En tant que Potier de mon « Je », j’ai souhaité que mon Vase ne soit pas celui répliqué 10.000 fois sur le tour de la conscience de masse, Ne pas me laisser façonner par les critères extérieurs qui ont décidé à quoi devait ressembler le vase de masse.

J’ai préféré l’Eveil.

Enfin consciente d’être Créatrrice et d’expérimenter de mon trône Ma création.

J’ai décidé de prendre l’entière responsabilité de qui Je suis et de ce que Je vis.

Et tout ceci m’a bien plu !

« Articles plus récents